Avez-vous essayé de « tourner 7 fois votre langue dans votre bouche » avant de parler? Essayez … c’est long hein? Ou de « marcher sur des œufs » ? Et oui la langue française ne manque pas de piquant quand il s’agit d’expressions.

Des expressions qui peuvent parfois agacer quand on les lance à la tête (ou aux oreilles) de certaines personnes. Les malentendants en savent quelque chose.

Alors si vous voulez faire ami(e)-ami(e) avec un(e) malentendante (je ne saurais que vous y incitez, on gagne beaucoup à fréquenter un(e) malentendant(e), voici 7 expressions à éviter.

 « Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd »

Votre propos a été compris et utilisé à bon escient.
Et bien en l’occurrence, si. Votre propos est bien tombé dans l’oreille d’un sourd. Mais cela ne l’empêche pas d’avoir été « entendu ».

 

«  Autant parler à un sourd »

Inutile de vouloir convaincre une personne bornée.
Et un peu mon n’veu, qu’il faut parler à un sourd ! Le seul risque que vous prenez, est de tomber sur un sourd nettement plus intéressant que la personne bornée à qui vous vous adressez au départ.

"C'est Juste son prénom !"

« C’est Juste son prénom ! »

« Mieux vaut être sourd que d’entendre ça »

Quand les propos tenus valent mieux ne pas être entendus.
Oui alors bon là, on vous met au défi de préférer être sourd tout le temps que de subir des propos stupides ou déplacés, … C’est un peu comme quand Pierre Palmade propose, dans son sketch « tu préfères avoir une jambe en mousse ou bien avoir 30 canards qui te suivent partout ».

 

« Un « tiens » vaut mieux que deux « tu l’auras » »

Il est préférable de choisir une chose que l’on a, que d’espérer obtenir une chose encore inexistante.
Un peu de mathématiques si vous le voulez bien.

Problème de maths

Vous avez 2 heures. Veuillez déposer vos copies sur mon bureau en sortant de la salle. Merci.

fastoche

« C’est entendu ! »

Expression utilisée pour clore une discussion et faire comprendre à son interlocuteur que sa demande a été comprise.ok


Tant mieux pour vous. Du côté du malentendant, par contre, il est préférable de vérifier qu’il ait bien « entendu » votre parole.

 

« Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre » ou « Faire la sourde oreille »

Expression signifiant l’exaspération d’un interlocuteur envers quelqu’un qui ne semble pas vouloir comprendre.
Si si ! il y a pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! C’est le sourd qui ne veut pas vous écouter, c’est tout.not funny

 

« Un vrai dialogue de sourds »

Évoque l’incapacité de deux personnes d’avoir une discussion dans l’écoute de l’autre.
Pour avoir assisté à des dialogues de sourds pratiquant la langue des signes, ou avoir communiqué grâce à la lecture labiale avec des sourds profonds, je peux vous assurer que les sourds et malentendants savent se faire comprendre. 🙂

Et voilà ! En évitant ces expressions, vous allez pouvoir converser avec le malentendant, sans le froisser. Le malentendant qui, je le rappelle, est un être rare et convoité.

A bon entendeur !

Seriously?

Seriously?

Partagez ce joli article