fbpx

Le relais téléphonique est obligatoire depuis octobre 2018. C’est une véritable avancée pour l’accessibilité du téléphone aux sourds et malentendants. Vraie bête noire des porteurs de handicap auditif, le téléphone devient accessible, notamment grâce à la retranscription écrite de la conversation. Cette prouesse, on la doit à une application : Roger Voice. Je l’ai testé. Je vous dis tout.

Le décret et ses dispositions

 

Le principe du relais téléphonique pour les sourds et malentendants

Le décrêt issu de la loi sur le numérique d’octobre 2016 oblige les opérateurs téléphoniques à améliorer l‘accessibilité au téléphone de leurs services aux sourds, malentendants, sourds aveugles et aphasiques. Les grandes entreprises et leur service client téléphonique doivent également s’y soumettre.

Depuis le 8 octobre, les grands opérateurs offrent une heure de communication téléphonique par mois à ses clients sourds, malentendants. Une obligation qui se veut progressive :

  • 2018 : 1 heure par mois
  • 2021 : 3 heures par mois
  • 2026 : 5 heures par mois

Pourquoi progressive? Pour pallier le manque de personnel formé à la retranscription.

Choisir le mode de transcription de sa conversation téléphonique

Pour profiter de l’accessibilité du téléphone, vous devez être équipé d’un smartphone et télécharger une application.

Roger Voice

Pour les abonnés Orange, SFR et Bouygues

Visiter le site Roger Voice

DEAFI

Pour les abonnés Free

Visiter le site Deafi

Une fois l’appel lancé via l’application, le malentendant choisit le mode de transcription qu’il souhaite :

      • un appel visuel avec transcription du sous-titrage et correction par « un scribe »
      • un interprète en langue des signes,
      • un codeur en langue parlée complétée

Et ce sont sur ces deux derniers modes de transcription que le manque de personnel formé est le plus marqué. La formation de plusieurs centaines d’interprètes est rendue nécessaire. D’où l’offre progressive.

Je téléphone avec Roger Voice

Les conditions de mon test

Pour ma part, je ne pratique ni langue des signes ni langue parlée complétée. Mon appareillage compense ma perte auditive de telle sorte que je communique normalement. Le téléphone représente malgré tout un frein à la communication. A sa sortie, j’ai été tout de suite intéressée par l’application Roger Voice. Je n’avais pas transformé l’essai, freinée par la souscription nécessaire à un forfait dédié. Autant vous dire que je n’ai pas hésité dès que l’offre d’1 heure de communication par mon opérateur (Orange) a été effective. J’ai téléchargé l’application sur mon smartphone et zou !

Paramétrer l’application Roger Voice

Une fois téléchargée, je lance l’application Roger Voice. Je renseigne les informations demandées : accord sur les données personnelles, archivage ou des conversations, numéro de téléphone… l’application recopie automatiquement les contacts de mon répertoire. Je peux téléphoner à n’importe quel interlocuteur.

 

Téléphoner avec Roger Voice

Dans l’application Roger Voice, je choisis le contact à appeler. Je lance l’appel.

Le choix du mode de transcription m’est proposé. Pour ma part, j’opte pour la retranscription écrite.

Ma conversation téléphonique retranscrite

Dans le cas de mon test, j’appelle un cabinet médical pour prendre un rendez-vous.

Sur mes captures d’écran, vous voyez les interventions de mon interlocuteur. Les miennes ne sont bien entendues pas retranscrites.

La retranscription est instantanée et de très bonne qualité. Elle fonctionne comme lorsque l’on utilise un assistant vocal comme Siri par exemple.

Mon retour d’expérience avec Roger Voice

Alors qu’est-ce que j’en ai pensé de cette expérience téléphonique ?

Facilité de mise en place

La mise en place de l’application est simple et facile d’utilisation. N’étant pas utilisatrice régulière du téléphone, je n’ai pas encore reproduit l’expérience. Toutefois, j’envisage de téléphoner de manière plus sereine.

Mon frein

Mon seul frein vient de l’annonce faite au début de la conversation “ cette conversation est retranscrite”. Nous sommes aujourd’hui tellement sollicités par les plates-formes téléphoniques, qu’il m’arrive de décrocher et de raccrocher immédiatement lorsque j’entends une annonce enregistrée. J’ai un peu peur que mes interlocuteurs fassent la même chose en entendant la voix mécanique.

J’aimerais avoir le choix de prévenir ou non mon interlocuteur de la retranscription de la conversation. Après tout, c’est mon handicap et j’en fais ce que je veux !

Partagez ce joli article